vendredi 30 décembre 2011

1er janvier: journée mondiale de la Paix



lectures du dimanche 1er janvier à 11 heures 30

SAINTE MARIE, MERE DE DIEU

Lecture du livre des Nombres 6, 22-27
Le Seigneur dit à Moïse: «Communique à Aaron et à ses fils les paroles qu'ils devront prononcer pour bénir les Israélites. Ils diront: “Que le Seigneur vous bénisse et vous protège! Que le Seigneur vous regarde avec bonté et vous accueille favorablement! Que le Seigneur vous manifeste sa bienveillance et vous accorde la paix! ” Lorsque les prêtres prononceront ainsi mon nom pour bénir les Israélites, je leur accorderai moi-même ma bénédiction.»

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Galates 4, 4-7
Mais quand le moment fixé est arrivé, Dieu a envoyé son Fils: il est né d'une femme et il a été soumis à la loi juive, afin de délivrer ceux qui étaient soumis à la loi, et de nous permettre ainsi de devenir enfants de Dieu. Pour prouver que vous êtes bien ses enfants, Dieu a envoyé dans nos cœurs l'Esprit de son Fils, l'Esprit qui crie: «Abba, ô mon Père!» Ainsi, tu n'es plus esclave, mais enfant; et puisque tu es son enfant, Dieu te donnera l'héritage qu'il réserve à ses enfants.

EVANGILE DE JESUS CHRIST SELON SAINT LUC 2, 16-21

Ils se dépêchèrent d'y aller et ils trouvèrent Marie et Joseph, et le petit enfant couché dans la crèche. Quand ils le virent, ils racontèrent ce que l'ange leur avait dit au sujet de ce petit enfant. Tous ceux qui entendirent les bergers furent étonnés de ce qu'ils leur disaient. Quant à Marie, elle gardait tout cela dans sa mémoire et y réfléchissait profondément. Puis les bergers prirent le chemin du retour. Ils célébraient la grandeur de Dieu et le louaient pour tout ce qu'ils avaient entendu et vu, car tout s'était passé comme l'ange le leur avait annoncé. Le huitième jour après la naissance, le moment vint de circoncire l'enfant; on lui donna le nom de Jésus, nom que l'ange avait indiqué avant que sa mère devienne enceinte.

L U P O U R V O U S

Notre Archevêque se sent proche des Indignés; Désacralisation de l'église sainte Catherine; Noël à Rome; Et Taïzé à Berlin; message du Pape aux Jeunes, et puis Rome en 2012; 50.000 SDF en Belgique: scandaleux! Nigeria "poursuivre la réconciliation entre chrétiens et musulmans" dit le Pape; crise alimentaire au Sahel; Pour le Pape, la famille est la première école de la prière; Rome: la famille est en crise.






Extraits de catho.be et La Libre du 30/12

samedi 24 décembre 2011

R A P P E L

Le 26 décembre à 16 heures
Concert d'orgue offert par le Bachverein de Belgique.
Les organistes nous joueront des chorals pour le temps de Noël de Johan Sebastian Bach
Entrée libre

vendredi 23 décembre 2011

lectures de la messe de Noël à 11 heures 30

Pièces de Haydn et chants traditionnels


Delphine de LIEDEKERKE, soprano



Joris BOSMANS, ténor



Jean-Pierre OCKERMAN, orgue



Marc LAMOTE, chant grégorien



NATIVITE DU SEIGNEUR



Lecture du livre d’Isaïe 52, 7-10



Qu'il est beau de voir venir, franchissant les montagnes, un porteur de bonne nouvelle! Il annonce la paix, le bonheur et le salut. Et il te dit, Jérusalem: «Ton Dieu est roi.» Écoute donc les hommes que tu as placés en sentinelle: tous ensemble ils crient de joie, car ils voient de leurs propres yeux le Seigneur revenir à Sion. Ruines de Jérusalem, lancez des cris de joie: le Seigneur réconforte son peuple, il libère Jérusalem. Aux yeux de toutes les nations le Seigneur s'est donné les mains libres pour réaliser son œuvre divine. Et jusqu'au bout du monde on pourra voir la délivrance que nous apporte notre Dieu.



Commencement de la lettre aux Hébreux 1, 1-6



Autrefois Dieu a parlé à nos ancêtres à maintes reprises et de plusieurs manières par les prophètes, mais maintenant, à la fin des temps, il nous a parlé par son Fils. C'est par lui que Dieu a créé l'univers, et c'est à lui qu'il a destiné la propriété de toutes choses. Le Fils reflète la splendeur de la gloire divine, il est la représentation exacte de ce que Dieu est, il soutient l'univers par sa parole puissante. Après avoir purifié les êtres humains de leurs péchés, il s'est assis dans les cieux à la droite de Dieu, la puissance suprême. Le Fils est devenu d'autant supérieur aux anges que Dieu lui a accordé un titre qui surpasse le leur. En effet, Dieu n'a jamais dit à l'un de ses anges: «C'est toi qui es mon Fils, à partir d'aujourd'hui je suis ton Père.» Et il n'a jamais dit à propos d'un ange: «Je serai un Père pour lui et il sera un Fils pour moi.» Mais au moment où Dieu allait envoyer son Fils premier-né dans le monde, il a dit: «Tous les anges de Dieu doivent l'adorer.»





COMMENCEMENT DE L’EVANGILE DE JESUS CHRIST SELON SAINT JEAN 1, 1-18





Au commencement de toutes choses, la Parole existait déjà; celui qui est la Parole était avec Dieu, et il était Dieu. Il était donc avec Dieu au commencement. Dieu a fait toutes choses par lui; rien n'a été fait sans lui; ce qui a été fait avait la vie en lui. Cette vie était la lumière des hommes. La lumière brille dans l'obscurité, mais l'obscurité ne l'a pas reçue. Dieu envoya son messager, un homme appelé Jean. Il vint comme témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous croient grâce à lui. Il n'était pas lui-même la lumière, mais il devait rendre témoignage à la lumière. Cette lumière était la seule lumière véritable, celle qui vient dans le monde et qui éclaire tous les hommes. Celui qui est la Parole était dans le monde. Dieu a fait le monde par lui, et pourtant le monde ne l'a pas reconnu. Il est venu dans son propre pays, mais les siens ne l'ont pas accueilli. Cependant, certains l'ont reçu et ont cru en lui; il leur a donné le droit de devenir enfants de Dieu. Ils ne sont pas devenus enfants de Dieu par une naissance naturelle, par une volonté humaine; c'est Dieu qui leur a donné une nouvelle vie. Celui qui est la Parole est devenu un homme et il a vécu parmi nous, plein de grâce et de vérité. Nous avons vu sa gloire, la gloire que le Fils unique reçoit du Père. Jean lui a rendu témoignage; il s'est écrié: «C'est de lui que j'ai parlé quand j'ai dit: “Il vient après moi, mais il est plus important que moi, car il existait déjà avant moi.”» Nous avons tous reçu notre part des richesses de sa grâce; nous avons reçu une bénédiction après l'autre. Dieu nous a donné la loi par Moïse; mais la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ. Personne n'a jamais vu Dieu. Mais le Fils unique, qui est Dieu et demeure auprès du Père, lui seul l'a fait connaître.

lectures de la messe de minuit

A 11 heures 30: mini-concert:


Pièces de JS Bach, Peter Cornelius et chants traditionnels.


Evelyne BOHEN, soprano


Bruno DE JONGHE, baryton


Jean-Pierre OCKERMAN, orgue


Marc LAMOTE, chant grégorien



A 24 heures : MINUIT CHRETIENS (A. Adam)




Lecture du livre d’Isaïe 9, 1-6


Le peuple qui marche dans la nuit voit une grande lumière. Sur ceux qui vivent au pays des ténèbres, une lumière se met à luire. Seigneur, tu fais grandir la nation, tu rends sa joie immense. On se réjouit en ta présence comme on se réjouit à la moisson, comme on crie de joie en partageant le butin. Ainsi que tu le fis autrefois, quand tu mis les Madianites en déroute, tu brises aujourd'hui le joug de l'oppression qui pèse sur ton peuple, la barre qui écrase ses épaules, le gourdin dont on le frappe. Et toute botte ennemie martelant le sol, tout manteau roulé taché de sang s'enflamment et deviennent la proie du feu. Car un enfant nous est né, un fils nous est donné. Dieu lui a confié l'autorité. On lui donne ces titres: Conseiller merveilleux, Dieu fort, Père pour toujours, Prince de la paix. Il doit étendre son autorité et assurer une paix sans fin. Il occupera le siège royal de David et régnera sur son empire, pour l'affermir et le maintenir en établissant le droit et l'ordre de Dieu, dès à présent et pour toujours. Voilà ce que fera le Seigneur de l'univers.


Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre à Tite 2, 11-14


Car Dieu a révélé sa grâce, source de salut pour tous les humains. Elle nous enseigne à renoncer à une mauvaise conduite et aux désirs terrestres, pour mener dans ce monde une vie raisonnable, juste et fidèle à Dieu. C’est ainsi que nous devons attendre le bonheur que nous espérons et le jour où apparaîtra la gloire de notre grand Dieu et sauveur Jésus-Christ. Il s’est donné lui-même pour nous, pour nous délivrer de tout mal et faire de nous un peuple purifié qui lui appartienne en propre et qui soit zélé pour faire des actions bonnes.


EVANGILE DE JESUS CHRIST SELON SAINT LUC 2, 1-14


En ce temps-là, l'empereur Auguste donna l'ordre de recenser tous les habitants de l'empire romain. Ce recensement, le premier, eut lieu alors que Quirinius était gouverneur de la province de Syrie. Tout le monde allait se faire enregistrer, chacun dans sa ville d'origine. Joseph lui aussi partit de Nazareth, un bourg de Galilée, pour se rendre en Judée, à Bethléem, où est né le roi David; en effet, il était lui-même un descendant de David. Il alla s'y faire enregistrer avec Marie, sa fiancée, qui était enceinte. Pendant qu'ils étaient à Bethléem, le jour de la naissance arriva. Elle mit au monde un fils, son premier-né. Elle l'enveloppa de langes et le coucha dans une crèche, parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans l'abri destiné aux voyageurs. Dans cette même région, il y avait des bergers qui passaient la nuit dans les champs pour garder leur troupeau. Un ange du Seigneur leur apparut et la gloire du Seigneur les entoura de lumière. Ils eurent alors très peur. Mais l'ange leur dit: «N'ayez pas peur, car je vous apporte une bonne nouvelle qui réjouira beaucoup tout le peuple: cette nuit, dans la ville de David, est né, pour vous, un Sauveur; c'est le Christ, le Seigneur. Et voici le signe qui vous le fera reconnaître: vous trouverez un petit enfant enveloppé de langes et couché dans une crèche.» Tout à coup, il y eut avec l'ange une troupe nombreuse d'anges du ciel, qui louaient Dieu en disant: «Gloire à Dieu dans les cieux très hauts, et paix sur la terre pour ceux qu'il aime!»

NOEL

N'OUBLIONS PAS L'ESSENTIEL (Jean-Jacques Durre)


Noël n'est pas une fable!


Une paix partagée en Palestine



Certains chrétiens passent Noël dans la crainte



L U P O U R V O U S

Elections congolaises: et maintenant? Huit ONG ensemble pour affronter la crise de l'accueil; Aux Etats-Unis, des Musulmans célèbrent la naissance de Jésus; L'Europe pleure Vaclav Havel; chrétiens indignés, unissez-vous; Près d'un habitant du monde sur trois est chrétien; Pierre de fondation des droits humains; Les remèdes de Benoît XVI contre "la fatigue d'être chrétien";


Extraits de Catho.be, dimanche-express, La Vie

vendredi 16 décembre 2011

Les Soeurs du Monastère de sainte Elisabeth de Minsk (Biélorussie) sont présentes à Bruxelles du 26 décembre au 2 janvier 2012 en notre église. Elles viennent y présenter et vendre des objets d'artisanat monastiques qu'elles confectionnent. Un concert sera également donné dans le cadre de leur visite à Bruxelles.

Elles nous prient d'annoncer cette exposition quelque jours avant leur venue. Voilà qui est fait! Réservons leur bon accueil.

lectures du dimanche 18 décembre à 11 heures 30

4ème DIMANCHE DE L’AVENT

Lecture du second livre de Samuel 7, 1-5. 8b-12.14a. 16
Le roi David s'installa dans son palais. Le Seigneur le protégeait de tous les ennemis qui entouraient son royaume. Un jour, le roi dit au prophète Natan: «J'habite une maison en bois de cèdre et le coffre sacré de Dieu n'a pour abri qu'une tente de toile. Qu'en penses-tu?» — «Tu as certainement une idée à ce sujet, répondit Natan. Vas-y, réalise-la, car le Seigneur est avec toi.» Mais la nuit suivante, le Seigneur adressa la parole à Natan pour lui dire: «Va trouver David, mon serviteur. Tu lui diras: Voici ce que te déclare le Seigneur: “Ce n'est pas toi qui me construiras un temple où je puisse habiter. “Lorsque tu n'étais qu'un gardien de moutons, je t'ai pris au pâturage pour faire de toi le chef d'Israël, mon peuple. Je t'ai soutenu dans toutes tes entreprises, j'ai exterminé tes ennemis devant toi. Grâce à moi, tu vas acquérir un renom semblable à celui des plus grands rois de la terre. Je vais donner à Israël, mon peuple, un lieu où je l'installerai pour qu'il y demeure sans rien avoir à craindre. Aucune nation malveillante ne recommencera à l'opprimer comme autrefois, à l'époque où j'ai confié à des juges le soin de gouverner Israël, mon peuple. Je te protégerai toi-même de tous tes ennemis. Enfin, je t'annonce que moi, le Seigneur, je vais t'accorder des descendants. Lorsque sera venu pour toi le moment de mourir, je désignerai l'un de tes propres enfants pour te succéder comme roi, et j'établirai fermement son autorité. Je serai un père pour lui et il sera un fils pour moi. Un de tes descendants régnera toujours après toi, car le pouvoir royal de ta famille sera inébranlable.”»

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 16, 25-27
Louons Dieu! Il a le pouvoir de vous fortifier dans la foi, selon la Bonne Nouvelle que j'annonce, le message que je prêche au sujet de Jésus-Christ, et selon la connaissance que nous avons reçue du plan secret de Dieu. Ce plan a été tenu caché très longtemps dans le passé, mais maintenant, il a été mis en pleine lumière par les livres des Prophètes; conformément à l'ordre du Dieu éternel, il est porté à la connaissance de toutes les nations pour qu'elles croient en lui et lui obéissent. A Dieu seul sage soit la gloire, par Jésus-Christ, pour toujours! Amen.

EVANGILE DE JESUS CHRIST SELON SAINT LUC 1, 26-38

Le sixième mois, Dieu envoya l'ange Gabriel dans une ville de Galilée, Nazareth, chez une jeune fille fiancée à un homme appelé Joseph. Celui-ci était un descendant du roi David; le nom de la jeune fille était Marie. L'ange entra chez elle et lui dit: «Réjouis-toi! Le Seigneur t'a accordé une grande faveur, il est avec toi.» Marie fut très troublée par ces mots; elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L'ange lui dit alors: «N'aie pas peur, Marie, car tu as la faveur de Dieu. Bientôt tu seras enceinte, puis tu mettras au monde un fils que tu nommeras Jésus. Il sera grand et on l'appellera le Fils du Dieu très-haut. Le Seigneur Dieu fera de lui un roi, comme le fut David son ancêtre, et il régnera pour toujours sur le peuple d'Israël, son règne n'aura point de fin.» Marie dit à l'ange: «Comment cela sera-t-il possible, puisque je suis vierge?» L'ange lui répondit: «Le Saint-Esprit viendra sur toi et la puissance du Dieu très-haut te couvrira comme d'une ombre. C'est pourquoi on appellera saint et Fils de Dieu l'enfant qui doit naître. Élisabeth ta parente attend elle-même un fils, malgré son âge; elle qu'on disait stérile en est maintenant à son sixième mois. Car rien n'est impossible à Dieu.» Alors Marie dit: «Je suis la servante du Seigneur; que tout se passe pour moi comme tu l'as dit.» Et l'ange la quitta.

TUERIES DE LIEGE




Notre communauté adresse ses prières pour le repos des disparus et le rétablissement des blessés.

L U P O U R V O U S

Nouveau directeur de rédaction des média catholiques; un avenir pour nos églises classées? Les évêques congolais pas d'accord avec les résultats de la CENI; Le tombeau d'Abraham, un site palestinien? Sommet de Durban, une occasion ratée; il a accouché d'une souris; décevant et insuffisant; les indignés chrétiens publient un manifeste; Qui sont les travailleurs les plus heureux? Eglises Ouvertes a le vent en poupe (remarquez l'illustration de leur page web!); Le Pape rappelle le sens de la prière de demande; Brisez la solitude, allumez une bougie virtuelle;


Extraits de catho.be, dimanche express, La Vie

vendredi 9 décembre 2011

En visite à Bruxelles

Les Soeurs du Monastère de sainte Elisabeth sont présentes à Bruxelles en ce mois de décembre et plus spécialement en notre église. Elles viennent y présenter des objets qu'elles confectionnent. Un concert sera également donné dans le cadre de leur visite à Bruxelles.




C’est la Communauté orthodoxe des sœurs de la Charité laïques qui a donné naissance au monastère. La mission première du Monastère et de la Communauté des soeurs de la Charité est d’assurer une assistance spirituelle et sociale aux personnes malades. Le monastère dispose de plus de vingt ateliers qui produisent tout ce qui est nécessaire à l’église. Les gens qui ont besoin d’aide et de soutien se réadaptent en travaillant dans ces ateliers.




Leur présence chez nous est annoncée sur leur blog. http://www.obitel-minsk.by/obitel-minsk_mid154.html

lectures du dimanche 11 décembre à 11 heures 30

3ème DIMANCHE DE L'AVENT

Lecture du livre d’Isaïe 61, 1-2a. 10-11
Le Seigneur Dieu me remplit de son Esprit, car il m'a consacré et m'a donné pour mission d'apporter aux pauvres une bonne nouvelle, et de prendre soin des désespérés; de proclamer aux déportés qu'ils seront libres désormais et de dire aux prisonniers que leurs chaînes vont tomber; d'annoncer l'année où le Seigneur montrera sa faveur à son peuple, Le Seigneur est pour moi une source de joie débordante. Mon Dieu me remplit de bonheur, car le secours qu'il m'accorde est un habit dont il me vêt, et le salut qu'il m'apporte, un manteau dont il me couvre. J'ai la joie du jeune marié qui a mis son turban de fête, ou de la fiancée parée de ses bijoux. En effet, comme la terre fait sortir les pousses, ou comme un jardin fait germer ce qu'on y a semé, ainsi le Seigneur Dieu fera germer salut et louange devant l'ensemble des nations.

Lecture de la première lettre de saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens 5, 16-24
Soyez toujours joyeux, priez sans cesse, remerciez Dieu en toute circonstance. Voilà ce que Dieu demande de vous, dans votre vie avec Jésus-Christ. Ne faites pas obstacle à l'action du Saint-Esprit; ne méprisez pas les messages inspirés. Mais examinez toutes choses: retenez ce qui est bon, et gardez-vous de toute forme de mal. Que Dieu, source de paix, fasse que vous soyez totalement à lui; qu'il garde votre être entier, l'esprit, l'âme et le corps, irréprochable pour le jour où viendra notre Seigneur Jésus-Christ. Celui qui vous appelle accomplira cela.

EVANGILE DE JESUS CHRIST SELON SAINT JEAN 1, 6-8. 19-28

Dieu envoya son messager, un homme appelé Jean. Il vint comme témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous croient grâce à lui. Il n'était pas lui-même la lumière, mais il devait rendre témoignage à la lumière. Voici le témoignage rendu par Jean lorsque les autorités juives de Jérusalem envoyèrent des prêtres et des lévites pour lui demander: «Qui es-tu?» Il ne refusa pas de répondre, mais il affirma très clairement devant tous: «Je ne suis pas le Messie.» Ils lui demandèrent: «Qui es-tu donc? Es-tu Élie?» — «Non, répondit Jean, je ne le suis pas.» — «Es-tu le Prophète?» dirent-ils. «Non», répondit-il. Ils lui dirent alors: «Qui es-tu donc? Nous devons donner une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu à ton sujet?» Jean répondit: «Je suis “celui qui crie dans le désert: Préparez un chemin bien droit pour le Seigneur! ”» — C'est ce qu'a dit le prophète Ésaïe. —. Parmi les messagers envoyés à Jean, il y avait des Pharisiens; ils lui demandèrent encore: «Si tu n'es pas le Messie, ni Élie, ni le Prophète, pourquoi donc baptises-tu?» Jean leur répondit: «Moi, je vous baptise avec de l'eau; mais il y a au milieu de vous quelqu'un que vous ne connaissez pas. Il vient après moi, mais je ne suis pas même digne de délier la courroie de ses sandales.» Tout cela se passait à Béthanie, de l'autre côté de la rivière, le Jourdain, là où Jean baptisait.

L U P O U R V O U S

La voyante de Banneux a rejoint la Vierge des pauvres; le dernier hommage à Mariette Beco; Protestation pacifique sur les Champs-Elysées; Elections au Congo: appel du Cardinal Monswengo; Missionnaires et civils quittent Kinshasa; gare aux tensions post-électorales; Quand la Grèce crise; Le Saint-Siège est devenu membre de l'Organisation internationale pour les Migrations (OIM); Des chrétiens convaincus, sans arrogance; Le bénédictin qui parlait aux soldats israëliens; Cellules-souche: la Comece demande à l'UE d'actualiser sa politique; L'Immaculée Conception: un signe d'espérance; Quatre ordinations diaconales ce dimanche à Malines;


Extraits de catho.be de cette semaine

Reportage à Bruxelles

Le dernier numéro de l'1visible est sorti.



Une journaliste de la revue catholique gratuite française, l'1visible, est venue dernièrement interviewer notre curé. Voyez pages 16 et 17!

CONCERT EXCEPTIONNEL

Pour ses 30 ans, la Chapelle des Minimes nous propose un concert absolument magnifique:


La Messe en si de Johann Sebastian Bach.


Ce concert sera donné deux fois:



le 16 décembre à 20 heures et le 18 décembre à 16 heures.



Info et réservation: info@minimes.net

vendredi 2 décembre 2011

DIMANCHE 4 DECEMBRE A 18 HEURES







Petit historique du Centre d'Oeuvre de Merode















































lectures du dimanche 4 décembre à 11 heures 30

2ème DIMANCHE DE L'AVENT




Lecture du livre d’Isaïe 40, 1-5. 9-11


Réconfortez mon peuple, c'est urgent, dit votre Dieu. Retrouvez la confiance de Jérusalem, criez-lui qu'elle en a fini avec les travaux forcés, et qu'elle a purgé sa peine. Car le Seigneur lui a fait payer le prix complet de toutes ses fautes. J'entends une voix crier: «Dans le désert, ouvrez le chemin au Seigneur; dans cet espace aride, frayez une route pour notre Dieu. Qu'on relève le niveau des vallées, qu'on abaisse montagnes et collines! Qu'on change les reliefs en plaine et les hauteurs en larges vallées! La glorieuse présence du Seigneur va être dévoilée, et tout le monde la verra. Tel est l'ordre du Seigneur.» Peuple de Jérusalem, monte sur une haute montagne. Peuple de Sion, crie de toutes tes forces. Tu es chargé d'une bonne nouvelle, n'aie pas peur de la faire entendre. Dis aux villes de Juda: «Voici votre Dieu. Voici le Seigneur Dieu. Il arrive plein de force, il a les moyens de régner. Il ramène ce qu'il a gagné, il rapporte le fruit de sa peine. Il est comme un berger qui mène son troupeau et le rassemble d'un geste du bras; il porte les agneaux contre lui et ménage les brebis qui allaitent des petits.»



Lecture de la deuxième lettre de saint Pierre Apôtre 3, 8-14


Mais il est une chose que vous ne devez pas oublier, mes chers amis: c'est que, pour le Seigneur, un jour est comme mille ans et mille ans sont comme un jour. Le Seigneur ne tarde pas à réaliser sa promesse, comme certains le pensent. Mais il use de patience envers vous, car il ne veut pas que qui que ce soit aille à sa perte; au contraire, il veut que tous aient l'occasion de se détourner du mal. Cependant, le jour du Seigneur viendra comme un voleur. En ce jour-là, le ciel disparaîtra avec un fracas effrayant, les corps célestes seront détruits par le feu, la terre avec tout ce qu'elle contient cessera d'exister. Puisque tout va disparaître de cette façon, comprenez bien ce que vous devez faire! Il faut que votre conduite soit sainte et marquée par l'attachement à Dieu. Vous devez attendre le jour de Dieu en faisant tous vos efforts pour qu'il puisse venir bientôt. Ce sera le jour où le ciel sera détruit par le feu et où les corps célestes se fondront dans la chaleur des flammes. Mais Dieu a promis un nouveau ciel et une nouvelle terre, où la justice habitera, et voilà ce que nous attendons. C'est pourquoi, mes chers amis, en attendant ce jour, faites tous vos efforts pour être purs et irréprochables aux yeux de Dieu, et pour être en paix avec lui.



EVANGILE DE JESUS CHRIST SELON SAINT MARC 1, 1-8



Ici commence la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ, le Fils de Dieu. Dans le livre du prophète Ésaïe, il est écrit: «Je vais envoyer mon messager devant toi, dit Dieu, pour t'ouvrir le chemin. C'est la voix d'un homme qui crie dans le désert: Préparez le chemin du Seigneur, faites-lui des sentiers bien droits! » Ainsi, Jean le Baptiste parut dans le désert; il lançait cet appel: «Changez de comportement, faites-vous baptiser et Dieu pardonnera vos péchés.» Tous les habitants de la région de Judée et de la ville de Jérusalem allaient à lui; ils confessaient publiquement leurs péchés et Jean les baptisait dans la rivière, le Jourdain. Jean portait un vêtement fait de poils de chameau et une ceinture de cuir autour de la taille; il mangeait des sauterelles et du miel sauvage. Il déclarait à la foule: «Celui qui vient après moi est plus puissant que moi; je ne suis pas même digne de me baisser pour délier la courroie de ses sandales. Moi, je vous ai baptisés avec de l'eau, mais lui, il vous baptisera avec le Saint-Esprit.»

AVENT


Trois évêques emmènent les fidèles aux "Jeudis de l'Avent"

L U P O U R V O U S

Elections au Congo, un enjeu gigantesque; besoin urgent d'une sage écologie; Desmond Tutu plaide pour la justice climatique; Une prière mondiale pour le climat; Evêques américains au Vatican; opération calice: perquisitions illégales; 30 ans de la Ferme saint Achaire; l'église du Sud-Soudan mobilisée; Burundi, une soeur abattue, une autre blessée; crèches du monde à la Basilique de Koekelberg; deux pèlerinages catho de plus à l'Unesco; les "tradis" rejettent le préambule doctrinal; Monseigneur Léonard et Kockerols: metropolis 2012; chrétiens en politique; la simplicité volontaire, pour quoi faire?



Extraits catho.be et La Vie de cette semaine

vendredi 25 novembre 2011

Campagne Vivre ensemble de l'Avent

Pour sa campagne de l'Avent, Action Vivre Ensemble se penche sur les situations de pauvreté vécues par les enfants de 1 à 12 ans.

lectures du dimanche 27 novembre à 11 heures 30






St Marc, l'Evangéliste



ANNEE B

PREMIER DIMANCHE DE L’AVENT

Lecture du livre d’Isaïe 63, 16b-17. 19b; 64, 2b-7
Seigneur, tu es notre père, toi qu'on nomme depuis toujours “notre Libérateur”. Pourquoi, Seigneur, nous as-tu laissés nous égarer loin de ta route, et nous obstiner à rejeter ton autorité? Reviens, pour l'amour de nous qui sommes tes serviteurs, le peuple qui est ta propriété. Ah! si tu déchirais le ciel et si tu descendais! Devant toi les montagnes seraient ébranlées! Oui, tu descendrais, et devant toi, les montagnes seraient ébranlées. Jamais on n'a entendu dire, jamais on n'a remarqué, jamais un œil n'a vu qu'un autre dieu que toi ait agi de la sorte pour ceux qui comptent sur lui. Tu viens à la rencontre de ceux qui font ta volonté, qui la font avec joie, et qui pensent à suivre les chemins que tu as tracés. Si tu t'es irrité, c'est que nous étions coupables. Mais c'est toujours sur ces chemins que nous trouverons le salut. Nous sommes tous impropres à ton service, comme un objet impur; et toutes nos belles actions sont aussi répugnantes qu'un linge taché de sang. Nos torts nous emportent tous comme les feuilles mortes balayées par le vent. Il n'y a plus personne pour s'adresser à toi, pour se ressaisir et s'attacher à toi. Car tu refuses de nous voir, et tu nous as livrés découragés au pouvoir de nos fautes. Et pourtant, Seigneur, c'est toi qui es notre père. Nous sommes l'argile, et tu es le potier, tu nous as tous façonnés.

Lecture de la première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 1, 3-9
Que Dieu notre Père et le Seigneur Jésus-Christ vous accordent la grâce et la paix. Je remercie sans cesse mon Dieu à votre sujet pour la grâce qu'il vous a accordée par Jésus-Christ. En effet, dans l'union avec le Christ, vous avez été enrichis de tous les dons, en particulier tous ceux de la parole et de la connaissance. Le témoignage rendu au Christ a été si fermement établi parmi vous qu'il ne vous manque aucun don de Dieu, à vous qui attendez le moment où notre Seigneur Jésus-Christ apparaîtra. C'est lui qui vous maintiendra fermes jusqu'au bout pour qu'on ne puisse vous accuser d'aucune faute au jour de sa venue. Dieu lui-même vous a appelés à vivre dans l'union avec son Fils Jésus-Christ notre Seigneur: il est fidèle à ses promesses.

EVANGILE DE JESUS CHRIST SELON SAINT MARC 13, 33-37

Attention! Ne vous endormez pas, car vous ne savez pas quand le moment viendra. Ce sera comme lorsqu'un homme part en voyage: il quitte sa maison et en laisse le soin à ses serviteurs, il donne à chacun un travail particulier à faire et il ordonne au gardien de la porte de rester éveillé. Restez donc éveillés, car vous ne savez pas quand le maître de la maison reviendra: ce sera peut-être le soir, ou au milieu de la nuit, ou au chant du coq, ou le matin. S'il revient tout à coup, il ne faut pas qu'il vous trouve endormis. Ce que je vous dis là, je le dis à tous: Restez éveillés! »

jeudi 24 novembre 2011

L U P O U R V O U S

Histoires de diacres, ici et ailleurs; l'Afrique, continent de l'espérance, visite de Benoît XVI; la fin d'une époque? Prier en ligne!; Inaccessible Europe; Bruxelles: des "sacs de survie" pour les sans-abris; l'eau de Lourdes a encore frappé! Nouveau responsable presse et communication: Tommy Scholtes - premières impressions; perte de poids solidaire; les auteurs de la Bible bientôt identifiés? Projet Bethléem: 3 nouveax logements sociaux; Un chemin de prière en gestes pour l'Avent; ds réponses à la dramatique érosion de la Foi.



Extrait de catho.be de la semaine

vendredi 18 novembre 2011

Invitation à tous

Ce dimanche 20 novembre à 10 heures 30, la Chapelle des Minimes nous présentera les cantates BWV 55 et 60 de Johann Sebastian Bach.


pour suivre...dans l'après-midi

C'est dimanche 20 novembre à 16 heures


C'est gratuit!!!

lectures du dimanche 20 novembre à 11 heures 30

CHRIST ROI DE L’UNIVERS
(Dernier dimanche de l’année A)

Lecture du livre d’Ezékiel 34, 11-12, 15-17
«Oui, je le déclare, moi, le Seigneur Dieu, à partir de maintenant, je vais m'occuper de mon troupeau et en prendre soin moi-même. Je prendrai soin de le regrouper comme le fait un berger lorsque son troupeau est complètement éparpillé. J'irai rechercher mes bêtes partout où elles ont été dispersées un jour de grand orage. Je serai le berger de mon troupeau, je le mettrai à l'abri, c'est moi, le Seigneur Dieu, qui l'affirme. J'irai chercher la bête qui s'est perdue, je ramènerai celle qui s'est écartée, je panserai celle qui s'est blessée, je rendrai des forces à celle qui est malade. Mais j'éliminerai celle qui est trop grasse ou vigoureuse. Je dirigerai mon troupeau selon les règles de la justice.» «Quant à mon troupeau, voici ce que je lui déclare, moi, le Seigneur Dieu: Je vais être juge entre les bêtes du troupeau, entre les béliers et les boucs.»

Lecture de la première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 15, 20-26. 28
Mais, en réalité, le Christ est revenu d'entre les morts, en donnant ainsi la garantie que ceux qui sont morts ressusciteront également. Car, de même que la mort est venue par un homme, de même la résurrection des morts vient par un homme. Tous les hommes meurent parce qu'ils sont liés à Adam, de même tous recevront la vie parce qu'ils sont liés au Christ, mais chacun à son propre rang: le Christ le premier de tous, puis ceux qui appartiennent au Christ, au moment où il viendra. Ensuite arrivera la fin: le Christ détruira toute autorité, tout pouvoir et toute puissance spirituels, et il remettra le Royaume à Dieu le Père. Car il faut que le Christ règne jusqu'à ce que Dieu ait contraint tous les ennemis à passer sous ses pieds. Le dernier ennemi qui sera détruit, c'est la mort. Lorsque toutes choses auront été soumises au Christ, alors lui-même, le Fils, se soumettra à Dieu qui lui aura tout soumis; ainsi, Dieu régnera parfaitement sur tout.

EVANGILE DE JESUS CHRIST SELON SAINT MATTHIEU 25, 31-46

«Quand le Fils de l'homme viendra dans sa gloire avec tous les anges, il siégera sur son trône royal. Tous les peuples de la terre seront assemblés devant lui et il séparera les gens les uns des autres comme le berger sépare les moutons des chèvres; il placera les moutons à sa droite et les chèvres à sa gauche. Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite: “Venez, vous qui êtes bénis par mon Père, et recevez le Royaume qui a été préparé pour vous depuis la création du monde. Car j'ai eu faim et vous m'avez donné à manger; j'ai eu soif et vous m'avez donné à boire; j'étais étranger et vous m'avez accueilli chez vous; j'étais nu et vous m'avez habillé; j'étais malade et vous avez pris soin de moi; j'étais en prison et vous êtes venus me voir.” Ceux qui ont fait la volonté de Dieu lui répondront alors: “Seigneur, quand t'avons-nous vu affamé et t'avons-nous donné à manger, ou assoiffé et t'avons-nous donné à boire? Quand t'avons-nous vu étranger et t'avons-nous accueilli chez nous, ou nu et t'avons-nous habillé? Quand t'avons-nous vu malade ou en prison et sommes-nous allés te voir? ” Le roi leur répondra: “Je vous le déclare, c'est la vérité: toutes les fois que vous l'avez fait à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait.” «Ensuite, le roi dira à ceux qui seront à sa gauche: “Allez-vous-en loin de moi, maudits! Allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et ses anges ! Car j'ai eu faim et vous ne m'avez pas donné à manger; j'ai eu soif et vous ne m'avez pas donné à boire; j'étais étranger et vous ne m'avez pas accueilli; j'étais nu et vous ne m'avez pas habillé; j'étais malade et en prison et vous n'avez pas pris soin de moi.” Ils lui répondront alors: “Seigneur, quand t'avons-nous vu affamé, ou assoiffé, ou étranger, ou nu, ou malade, ou en prison et ne t'avons-nous pas secouru? ” Le roi leur répondra: “Je vous le déclare, c'est la vérité: toutes les fois que vous ne l'avez pas fait à l'un de ces plus petits, vous ne l'avez pas fait à moi non plus.” Et ils iront subir la peine éternelle, tandis que ceux qui ont fait la volonté de Dieu iront à la vie éternelle.»

mercredi 16 novembre 2011

L U P O U R V O U S

L'Europe au Vatican: visite de Herman Van Rompuy; projet Bethléem: 500 personnes relogées en 5 ans; Autriche: les évêques rejettent l'appel du mouvement "nous sommes l'église"; un intérêt croissant pour la vie religieuse; 400 lits pour les sans-abris; Italie: Andrea Riccardi nommé ministre de la coopération. Bruxelles, une ville aussi musulmane; l'église allemande solidaire avec les immigrés; 30 000 jeunes à Berlin pour la rencontre de Taïzé.


Extraits de catho.be

vendredi 11 novembre 2011

lectures du dimanche 13 novembre à 11 heures 30

33ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE


Lecture du livre des Proverbes 31, 10-13. 19-20. 30-31
Une femme vaillante est une véritable trouvaille ! Elle a plus de valeur que des perles. Son mari place sa confiance en elle, elle ne lui gaspille pas son bien. Elle ne lui cause jamais de tort, mais elle lui donne du bonheur tous les jours de sa vie. Elle se procure de la laine et du lin et travaille de ses mains avec ardeur. Ses mains s'activent à filer la laine, ses doigts à tisser des vêtements. Elle tend une main secourable aux malheureux, elle est généreuse envers les pauvres. Le charme est trompeur, la beauté passagère, seule une femme soumise au Seigneur est digne d'éloge. Que l'on récompense sa peine ! Que l'on chante ses mérites sur les places publiques !

Lecture de la première lettre de saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens 5, 1-6
Voici les conseils que Lemouel, roi de Massa, a reçus de sa mère : « Écoute, mon fils, mon propre enfant, l'objet de mes vœux. Ne gâche pas tes forces avec les femmes. Ne te laisse pas mener par celles qui perdent les rois. Le vin, Lemouel, n'est pas bon pour les rois. Ce n'est pas à eux d'en boire, ni à ceux qui gouvernent de boire de l'alcool. S'ils s'enivrent, ils oublieront d'appliquer les lois et trahiront les droits des pauvres gens. Que l'on donne plutôt des boissons enivrantes à ceux qui vont mourir ou qui ont une vie misérable.

EVANGILE DE JESUS CHRIST SELON SAINT MATTHIEU 25, 14-30

« Il en sera comme d'un homme qui allait partir en voyage : il appela ses serviteurs et leur confia ses biens. Il remit à l'un cinq cents pièces d'or, à un autre deux cents, à un troisième cent: à chacun selon ses capacités. Puis il partit. Le serviteur qui avait reçu les cinq cents pièces d'or s'en alla aussitôt faire du commerce avec cet argent et gagna cinq cents autres pièces d'or. Celui qui avait reçu deux cents pièces agit de même et gagna deux cents autres pièces. Mais celui qui avait reçu cent pièces s'en alla creuser un trou dans la terre et y cacha l'argent de son maître. « Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint et se mit à régler ses comptes avec eux. Celui qui avait reçu cinq cents pièces d'or s'approcha et présenta les cinq cents autres pièces en disant: “Maître, tu m'avais remis cinq cents pièces d'or. J'en ai gagné cinq cents autres: les voici.” Son maître lui dit: “C'est bien, bon et fidèle serviteur. Tu as été fidèle dans des choses qui ont peu de valeur, je te confierai donc celles qui ont beaucoup de valeur. Viens te réjouir avec moi.” Le serviteur qui avait reçu les deux cents pièces s'approcha ensuite et dit: “Maître, tu m'avais remis deux cents pièces d'or. J'en ai gagné deux cents autres: les voici.” Son maître lui dit: “C'est bien, bon et fidèle serviteur. Tu as été fidèle dans des choses qui ont peu de valeur, je te confierai donc celles qui ont beaucoup de valeur. Viens te réjouir avec moi.” Enfin, le serviteur qui avait reçu les cent pièces s'approcha et dit: “Maître, je te connaissais comme un homme dur: tu moissonnes où tu n'as pas semé, tu récoltes où tu n'as rien planté. J'ai eu peur et je suis allé cacher ton argent dans la terre. Eh bien, voici ce qui t'appartient.” Son maître lui répondit: “Mauvais serviteur, paresseux! Tu savais que je moissonne où je n'ai pas semé, que je récolte où je n'ai rien planté? Eh bien, tu aurais dû placer mon argent à la banque et, à mon retour, j'aurais retiré mon bien avec les intérêts. Enlevez-lui donc les cent pièces d'or et remettez-les à celui qui en a mille. Car quiconque a quelque chose recevra davantage et il sera dans l'abondance; mais à celui qui n'a rien, on enlèvera même le peu qui pourrait lui rester. Quant à ce serviteur bon à rien, jetez-le dehors, dans le noir, là où l'on pleure et grince des dents.” »



11 novembre - 15 novembre

Le 11 novembre, se commémore l'armistice qui a mis fin à la grande guerre 14-18


Le 15 novembre, nous rendons hommage à notre roi Albert II

L U P O U R V O U S

Venite adoremus; espace social, Télé-service; cncd-11.11.11.; la fraude, un sport national qui coûte cher; un courrier du Crisp sur le fonctionnement de l'Eglise en Belgique; passage de témoin à la conférence épiscopale; les "nouvelles" familles en question; l'avenir des églises dans le centre-ville; les trappistes victimes de leur succès!!!; des évêques autrichiens analysent des propositions de réforme de l'Eglise.

Extraits de Catho.be, Dimanche Express n° 40, La Vie

vendredi 4 novembre 2011

lectures du dimanche 6 novembre à 11 heures 30

32ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE

Lecture du livre de la Sagesse 6, 12-16
La Sagesse brille d'un éclat qui ne se perd jamais. Ceux qui l'aiment la découvrent facilement, elle se laisse trouver par ceux qui la cherchent. Elle devance leur désir, elle se fait connaître à eux la première. Quiconque se lève tôt pour la rencontrer n'aura pas à se fatiguer: il la trouvera déjà assise à sa porte. Se passionner pour elle, c'est devenir parfaitement intelligent, et celui qui passe ses soirées à l'étudier sera vite libéré de tout souci. Elle va elle-même à la recherche de ceux qui sont dignes d'elle, elle leur apparaît avec bienveillance sur leur chemin et se présente à eux dans chacune de leurs pensées.


Lecture de la première lettre de saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens 4, 13-18
Frères, nous désirons que vous connaissiez la vérité au sujet de ceux qui sont morts, afin que vous ne soyez pas tristes comme les autres, ceux qui n'ont pas d'espérance. Nous croyons que Jésus est mort et qu'il s'est relevé de la mort; de même, nous croyons aussi que Dieu relèvera avec Jésus ceux qui seront morts en croyant en lui. Voici en effet ce que nous déclarons d'après un enseignement du Seigneur: ceux d'entre nous qui seront encore en vie quand le Seigneur viendra, ne seront pas avantagés par rapport à ceux qui seront morts. On entendra un cri de commandement, la voix de l'archange et le son de la trompette de Dieu, et le Seigneur lui-même descendra du ciel. Ceux qui seront morts en croyant au Christ se relèveront les premiers; ensuite, nous qui serons encore en vie à ce moment-là, nous serons enlevés avec eux au travers des nuages pour rencontrer le Seigneur dans les airs. Et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. Réconfortez-vous donc les uns les autres par ces paroles.



EVANGILE DE JESUS CHRIST SELON SAINT MATTHIEU 25, 1-13

«Alors le Royaume des cieux ressemblera à l'histoire de dix jeunes filles qui prirent leurs lampes et sortirent pour aller à la rencontre du marié. Cinq d'entre elles étaient imprévoyantes et cinq étaient raisonnables. Celles qui étaient imprévoyantes prirent leurs lampes mais sans emporter une réserve d'huile. En revanche, celles qui étaient raisonnables emportèrent des flacons d'huile avec leurs lampes. Or, le marié tardait à venir; les jeunes filles eurent toutes sommeil et s'endormirent. A minuit, un cri se fit entendre: “Voici le marié! Sortez à sa rencontre! ” Alors ces dix jeunes filles se réveillèrent et se mirent à préparer leurs lampes. Les imprévoyantes demandèrent aux raisonnables: “Donnez-nous un peu de votre huile, car nos lampes s'éteignent.” Les raisonnables répondirent: “Non, car il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous. Vous feriez mieux d'aller au magasin en acheter pour vous.” Les imprévoyantes partirent donc acheter de l'huile, mais pendant ce temps, le marié arriva. Les cinq jeunes filles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle de mariage et l'on ferma la porte à clé. Plus tard, les autres jeunes filles arrivèrent et s'écrièrent: “Maître, maître, ouvre-nous! ” Mais le marié répondit: “Je vous le déclare, c'est la vérité: je ne vous connais pas.” Veillez donc, ajouta Jésus, car vous ne connaissez ni le jour ni l'heure.»


SOLIDARITE.......

11.11.11, jour symbolique et les petits déjeuners OXFAM

L U P O U R V O U S

Prêtre, Belge et défenseur des sans-abris; 7 milliards d'hommes, tous égaux? Frédéric Lenoir aux Grandes conférences catholiques (15.11); le Pape déplore que la mort soit un thème "presque interdit"; bientôt l'Avent;


Pour l'intégralité des nouvelles de la semaine, vous pouvez vous abonner à la newsletter de catho.be (http://info.catho.be/). Cette lettre est très bien faite et les infos plus nombreuses évidemment que celles qui sont mises en ligne sur notre blog.


Extraits de dimanche express 39 et catho.be de la semaine

lundi 31 octobre 2011

Le 2 novembre, nous nous souvenons de tous les morts.

La messe sera célébrée à 12 heures 15

TOUSSAINT





Lecture d’une lettre de sainte Thérèse de l’Enfant Jésus à sa grande soeur qui est aussi sa marraine et religieuse à Lisieux dans le même couvent



Ma soeur chérie,



Je ne suis pas embarrassée pour vous répondre... Comment pouvez-vous me demander s’il vous est possible d’aimer le bon Dieu comme je l’aime?...Mes désires de martyre ne sont rien, ce ne sont pas eux qui me donnent la confiance illimitée que je sens en mon coeur. Ce sont, à vrai dire, les richesses spirituelles qui rendent injustes lorsque’on s’y repose avec complaisance et que l’on croit qu’ils sont quelque chose de grand.Ces désirs sont une consolation que Jésus accorde parfois aux âmes faibles comme la mienne. Oui, Jésus a dit: “Père, éloignez de moi ce calice!” Soeur chérie, comment pouvez-vous dire après cela que mes désirs sont la marque de mon amour? Ah! Je sens bien que ce n’est pas cela du tout qui plaît au bon Dieu dans ma petite âme. Ce qui lui plaît, c’est de me voir aimer ma petitesse et ma pauvreté, c’est l’espérance aveugle que j’ai en sa miséricorde... Voilà mon seul trésor, Marraine chérie; pourquoi ce trésor ne serait-il pas le vôtre?...O ma soeur chérie, je vous en prie, comprenez votre petite fille, comprenez que pour aimer Jésus, être offrande d’amour, plus on est faible, sans désirs ni vertus, plus on est propre aux opérations de cet Amour consumant et transformant. Le seul désir d’être offrande suffit, mais il faut consentir à rester toujours pauvre et sans force, et voilà le difficile.





Lecture de la première lettre de saint Jean 3, 1-3
Mes bien-aimés, voyez comme il est grand, l'amour dont le Père nous a comblés: il a voulu que nous soyons appelés enfants de Dieu, ct nous le sommes. Voilà pourquoi le monde ne peut pas nous connaître: puisqu'il n'a pas découvert Dieu. Bien-aimés, dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu, mais ce que nous serons ne paraît pas encore clairement. Nous le savons: lorsque le Fils de Dieu paraîtra, nous serons semblables à lui parce que nous le verrons tel qu'il est. Et tout homme qui fonde sur lui une telle espérance se rend pur comme lui-même est pur.





EVANGILE DE JESUS CHRIST SELON SAINT MATTHIEU 5, 1-12





Quand Jésus vit toute la foule qui le suivait, il gravit la montagne. Il s'assit, et ses disciples s'approchèrent. Alors, ouvrant la bouche, il se mit à les instruire. Il disait :
«Heureux les pauvres de coeur: le Royaume des cieux est à eux.
Heureux les doux: ils obtiendront la terre promise.
Heureux ceux qui pleurent: ils seront consolés.
Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice: ils seront rassasiés.
Heureux les miséricordieux: ils obtiendront miséricorde.
Heureux les coeurs purs: ils verront Dieu.
Heureux les artisans de paix: ils seront appelés fils de Dieu.
Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice: le Royaume des cieux est à eux.
Heureux serez-vous si l'on vous insulte, si l'on vous persécute et si l'on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi.
Réjouissez-vous, soyez dans l'allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux.»

Programme musical de la messe de la Toussaint


Joris Bosman, ténor et Jean-Pierre Ockerman, orgue, animeront la liturgie de Toussaint avec des œuvres de BACH, meine Seele wartet , HAENDEL, Waft her Angels (extr. de Jephta) et Where'er you walk (extr. de Semele) et MOZART , Abendempfindung.

Concert de pièces pour orgues de JS Bach

Mercredi 2 novembre

à 16 heures

concert d'oeuvres pour orgue de Johan Sebastian Bach

par Félix Snyers, Louis Georges et Raymond Auquier.

Offert par le Bachverein de Belgique


Entrée libre

vendredi 28 octobre 2011

lectures du dimanche 30 octobre à 11 heures 30

31ème DIMANCHE ORDINAIRE

Lecture du livre de Malachie 1, 14b – 2, 1.2b 8-10
Car je suis un grand roi, dit le Seigneur le tout-puissant, et mon nom inspire la crainte parmi les nations. Maintenant, à vous, prêtres, cet avertissement: Si vous n'écoutez pas, si vous ne prenez pas à cœur de donner gloire à mon nom, dit le Seigneur le tout-puissant, je lancerai contre vous la malédiction et maudirai vos bénédictions. Vous, au contraire, vous vous êtes écartés du chemin. Vous en avez fait vaciller beaucoup par votre enseignement. Vous avez détruit l'alliance de Lévi, dit le Seigneur le tout-puissant. A mon tour, je vous rends méprisables et vils à tout le peuple, dans la mesure où vous ne suivez pas mes voies et où vous faites preuve de partialité dans vos décisions. N'avons-nous pas tous un seul père? Un seul Dieu ne nous a-t-il pas créés? Pourquoi sommes-nous traîtres l'un envers l'autre, profanant ainsi l'alliance avec nos pères?

Lecture de la première lettre de saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens 2, 7b-9, 13
Au contraire, nous avons été au milieu de vous pleins de douceur, comme une mère réchauffe sur son sein les enfants qu'elle nourrit. Nous avions pour vous une telle affection que nous étions prêts à vous donner non seulement l'Evangile de Dieu, mais même notre propre vie, tant vous nous étiez devenus chers. Vous vous rappelez, frères, nos peines et nos fatigues: c'est en travaillant nuit et jour, pour n'être à la charge d'aucun de vous, que nous vous avons annoncé l'Evangile de Dieu. Voici pourquoi, de notre côté, nous rendons sans cesse grâce à Dieu: quand vous avez reçu la parole de Dieu que nous vous faisions entendre, vous l'avez accueillie, non comme une parole d'homme, mais comme ce qu'elle est réellement, la parole de Dieu, qui est aussi à l'œuvre en vous, les croyants.

EVANGILE DE JESUS CHRIST SELON SAINT MATTHIEU 23, 1-12

Alors Jésus s'adressa aux foules et à ses disciples: «Les scribes et les Pharisiens siègent dans la chaire de Moïse: faites donc et observez tout ce qu'ils peuvent vous dire, mais ne vous réglez pas sur leurs actes, car ils disent et ne font pas. Ils lient de pesants fardeaux et les mettent sur les épaules des hommes, alors qu'eux-mêmes se refusent à les remuer du doigt. Toutes leurs actions, ils les font pour se faire remarquer des hommes. Ils élargissent leurs phylactères et allongent leurs franges. Ils aiment à occuper les premières places dans les dîners et les premiers sièges dans les synagogues, à être salués sur les places publiques et à s'entendre appeler “Maître” par les hommes. Pour vous, ne vous faites pas appeler “Maître”, car vous n'avez qu'un seul Maître et vous êtes tous frères. N'appelez personne sur la terre votre “Père”, car vous n'en avez qu'un seul, le Père céleste. Ne vous faites pas non plus appeler “Docteurs”, car vous n'avez qu'un seul Docteur, le Christ. Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. Quiconque s'élèvera sera abaissé, et quiconque s'abaissera sera élevé.

LES ETATS GENERAUX DU CHRISTIANISME

Ces Etats généraux se sont tenus à Lille (et d'autres villes) du 7 au 9 octobre. Voici un aperçu des débats, échanges et autres ateliers.

Dans la Région de Bruxelles-Capitale

Accueil des visiteurs à l'entrée de certains cimetières de la Capitale

L U P O U R V O U S

10ème anniversaire de la Chapelle de la Résurrection; l'église catholique en croissance dans le monde; Maggy Barankitse, une vraie chrétienne; la médaille des Justes attribuée à Mère Marie-Véronique Smeerts; un logement pour tous, défi pour l'église; les bienfaits de la religion selon Julia Kristeva; la violence religieuse, "traverstissement" de la religion; une analyse de la crise européenne; en Tunisie, la victoire des Islamistes représente un vote ultraconservateur;

Extraits Dimanche express, La Vie, Le Monde des Religions

Méditation d'un de nos paroissiens sur l'évangile du 9 octobre

Notre curé nous a posé la question, lors de son homélie, de savoir ce qu'il y avait à comprendre de ces deux paraboles. Voici le résultat de la réflexion d'un de nos paroissiens:

"Le roi, c'est Dieu lui même, le Père. Les noces, c'est celles de son Fils, Jésus donc, que le Père souhaite avec le peuple juif, le peuple élu !Le père les voudrait superbes, mais l'intelligentsia juive n'en veut pas. Les uns refusent, préférant leurs petites combines, politiques, mercantiles, leur procurant sujets d'orgueil ou prétextes à luxure ; les autres acceptent du bout des lèvres, tout en sachant qu'ils n'iront pas, ce qui est encore plus grave, car ils mentent à Dieu.Le Roi insiste, il veut y croire, mais le jour venu, il ne vient personne. Et le Roi décrète : ce peuple juif n'est pas digne, ce sont donc de faux amis, et il envoie ses serviteurs vers le petit peuple, juif et non-juif, ignorants de la parole, des prophéties, pauvres et peu instruits ; mais les serviteurs, les disciples, sont chargés des moyens d'assister à un repas de noces, auquel ils ne sont pas habitués. La robe c'est les moyens, c'est l'instruction des mystères de Dieu, et surtout l'acceptation de l'Amour du Père qui leur offre un monde meilleur, spirituel cette fois. Mais un d'eux calculateur et envieux s'est glissé parmi les pauvres en gardant les moyens pour d'autres fins. Il a gardé son habit malpropre, il ne s'est pas revêtu de la robe d'Amour offerte et demandée par le Roi-Père, et ce dernier le rejette dans la fournaise d'hypocrisie du Temple Juif, qui est déjà condamné. Et Il constate qu'il n'y aura à la noce, à la fête, que bien peu de ce peuple, élu pourtant par Lui.Pour moi, ce n'est pas une parabole, c'est un message ! N'employez pas votre intelligence, qui est un cadeau du Père, à vos petits calculs intéressés, mais acceptez l'Amour offert ; et l'Amour vous ouvrira l'intelligence vers l'immensité du cadeau offert.Comme c'est beau, Père, ce que tu m'offres, et ne me soumets plus aux tentations de ce monde, car j'y retombe sans cesse !"