samedi 22 novembre 2014

CHAPELLE DES MINIMES

Ce dimanche, à 10 heures 30, le concert mensuel de la Chapelle des Minimes.
Au programme:


Carl Philipp Emanuel Bach (1714-1788)
Bitten

Johannes Brahms (1833 – 1897)
Warum ist das Licht gegeben dem Mühseligen?

Johann Sebastian Bach (1685 – 1750)
Vergnügte Ruh, beliebte Seelenlust - BWV 170

LECTURES DU DIMANCHE A 11 heures 30



NOTRE SEIGNEUR JÉSUS CHRIST

ROI DE L’UNIVERS



Lecture du livre d'Ezékiel   Ez 34, 11-12.15-17
Parole du Seigneur Dieu: Maintenant, j'irai moi-même à la recherche de mes brebis, et je veillerai sur elles. Comme un berger veille sur les brebis de son troupeau quand elles sont dispersées, ainsi je veillerai sur mes brebis, et j'irai les délivrer dans tous les endroits où elles ont été dispersées un jour de brouillard et d'obscurité. C'est moi qui ferai paître mon troupeau, et c'est moi qui le ferai reposer, déclare le Seigneur Dieu. La brebis perdue, je la chercherai; l'égarée, je la ramènerai. Celle qui est blessée, je la soignerai. Celle qui est faible, je lui rendrai des forces. Celle qui est grasse et vigoureuse, je la garderai, je la ferai paître avec justice. Et toi, mon troupeau, déclare le Seigneur Dieu, apprends que je vais juger entre brebis et brebis, entre les béliers et les boucs.

Lecture de la première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens   1Co 15, 20-26.28
Le Christ est ressuscité d'entre les morts, pour être parmi les morts le premier ressuscité. Car, la mort étant venue par un homme, c'est par un homme aussi que vient la résurrection. En effet, c'est en Adam que meurent tous les hommes; c'est dans le Christ que tous revivront, mais chacun à son rang: en premier, le Christ; et ensuite, ceux qui seront au Christ lorsqu'il reviendra. Alors, tout sera achevé, quand le Christ remettra son pouvoir royal à Dieu le Père, après avoir détruit toutes les puissances du mal. C'est lui en effet qui doit régner jusqu'au jour où il aura mis sous ses pieds tous ses ennemis. Et le dernier ennemi qu'il détruira, c'est la mort. Alors, quand tout sera sous le pouvoir du Fils, il se mettra lui-même sous le pouvoir du Père qui lui aura tout soumis, et ainsi, Dieu sera tout en tous.


ÉVANGILE DE JÉSUS CHRIST SELON SAINT MATTHIEU   Mt 25, 31-46

Jésus parlait à ses disciples de sa venue: «Quand le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant lui; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des chèvres: il placera les brebis à sa droite, et les chèvres à sa gauche.
Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite: 'Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la création du monde. Car j'avais faim, et vous m'avez donné à manger; j'avais soif, et vous m'avez donné à boire; j'étais un étranger, et vous m'avez accueilli; j'étais nu, et vous m'avez habillé; j'étais malade, et vous m'avez visité; j'étais en prison, et vous êtes venus jusqu'à moi!'
Alors les justes lui répondront: 'Seigneur, quand est-ce que nous t'avons vu...? tu avais donc faim, et nous t'avons nourri? tu avais soif, et nous t'avons donné à boire? tu étais un étranger, et nous t'avons accueilli? tu étais nu, et nous t'avons habillé? tu étais malade ou en prison... Quand sommes-nous venus jusqu'à toi?'
Et le Roi leur répondra: 'Amen, je vous le dis: chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces petits qui sont mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait.'
Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche: 'Allez-vous-en loin de moi, maudits, dans le feu éternel préparé pour le démon et ses anges. Car j'avais faim, et vous ne m'avez pas donné à manger; j'avais soif, et vous ne m'avez pas donné à boire; j'étais un étranger, et vous ne m'avez pas accueilli; j'étais nu, et vous ne m'avez pas habillé; j'étais malade et en prison, et vous ne m'avez pas visité.'
Alors ils répondront, eux aussi: 'Seigneur, quand est-ce que nous t'avons vu avoir faim et soif, être nu, étranger, malade ou en prison, sans nous mettre à ton service?'
Il leur répondra: 'Amen, je vous le dis: chaque fois que vous ne l'avez pas fait à l'un de ces petits, à moi non plus vous ne l'avez pas fait.'
Et ils s'en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes, à la vie éternelle.»

SAVE THE DATE - DATE A RESERVER SANS FAUTE



 14 décembre



JOURNÉE EXCEPTIONNELLE



 Ordination  14 décembre 1954
           14 décembre 2014    Programme du jubilé

10 heures 30 : La Chapelle des Minimes chantera le Magnificat de Johann Sebastian Bach


11 heures 30 : Messe solennelle concélébrée, avec interventions d’artistes:Marie-Claire Beyer, Tigran Maytesian, Marc Lamote, Jean-Pierre Ockerman …


13 heures : déjeuner dans l’église : « Auberge espagnole », animé par Bilo, Bonbon et leurs amis ainsi que par les organistes du Bachverein.

vendredi 21 novembre 2014

L U P O U R V O U S

Colloque sur la complémentarité homme/femme;  Pour François, la Famille n'est pas une idéologie; Un enfant de 12 ans reconnu "vénérable";  La Foi, une transmission capitale;  L'art d'écrire pour les autres; Sant'Egidio: nouvel appel en faveur des Chrétiens d'Orient; Pourquoi des jeunes deviennent-ils jihadistes? vu de France;  Le Pape et Barenboim: un entretien sans fausse note; Les droits de l'enfant ont 25 ans; Le Pape a autorisé les prêtres mariés orientaux en Occident; Le Pape peut-il réveiller l'Europe?

Extrait de Cathobel

samedi 15 novembre 2014

15 NOVEMBRE

Le 15 novembre est la fête du Roi.
Un Te Deum sera chanté la la cathédrale (voir détails ci-joint)
 Prière œcuménique pour le Roi ce samedi 15 novembre à Liège;

LECTURES DU DIMANCHE à 11 heures 30

33ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE 

Du livre des Proverbes   31, 10...31

La femme vaillante, qui donc peut la trouver?
Elle est infiniment plus précieuse que les perles.
Son mari peut avoir confiance en elle:
Au lieu de lui coûter, elle l'enrichira.
Tous les jours de sa vie,
elle lui épargne le malheur.
Elle a fait provision de laine et de lin,
et travaille d'une main allègre.
Sa main saisit la quenouille,
ses doigts dirigent le fuseau.
Ses doigts s'ouvrent en faveur du pauvre,
elle tend la main au malheureux.
Décevante est la grâce, et vaine la beauté;
La femme qui craint le Seigneur
est seule digne de louange.
Reconnaissez les fruits de son travail:
Sur la place publique, on fera l'éloge de son activité.

De la première lettre de saint Paul apôtre aux Thessaloniciens   5, 1-6
Frères, au sujet de la venue du Seigneur, il n'est pas nécessaire qu'on vous parle de délais ou de dates. Vous savez très bien que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit. Quand les gens diront: Quelle paix! quelle tranquillité! c'est alors que, tout à coup, la catastrophe s'abattra sur eux, comme les douleurs sur la femme enceinte: ils ne pourront pas y échapper. Mais vous, frères, comme vous n'êtes pas dans les ténèbres, ce jour ne vous surprendra pas comme un voleur. En effet, vous êtes tous des fils de la lumière, des fils du jour; nous n'appartenons pas à la nuit et aux ténèbres. Alors, ne restons pas endormis comme les autres, mais soyons vigilants et restons sobres.

ÉVANGILE DE JÉSUS CHRIST SELON SAINT MATTHIEU   25, 14-30

Jésus parlait à ses disciples de sa venue; il disait cette parabole: *Un homme qui partait en voyage, appela ses serviteurs et leur confia ses biens. A l'un, il donna une somme de cinq talents, à un autre deux talents, au troisième un seul, à chacun selon ses capacités. Puis il partit. Aussitôt celui qui avait reçu cinq talents s'occupa de les faire valoir et en gagna cinq autres. De même celui qui avait reçu deux talents en gagna deux autres. Mais celui qui n'en avait reçu qu'un creusa la terre et enfouit l'argent de son maître.
Longtemps après, leur maître revient et il leur demande des comptes. Celui qui avait reçu les cinq talents s'avança en apportant cinq autres talents et dit: 'Maître, tu m'as confié cinq talents; voilà, j'en ai gagné cinq autres. - Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de chose, je t'en confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître.'
Celui qui avait reçu deux talents s'avança ensuite et dit: 'Maître, tu m'as confié deux talents; voilà, j'en ai gagné deux autres. - Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle en peu de choses, je t'en confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître.'

Celui qui avait reçu un seul talent s'avança ensuite et dit: 'Maître, je savais que tu es un homme dur; tu moissonnes là où tu n'as pas semé, tu ramasses là où tu n'as pas répandu le grain. J'ai eu peur, et je suis allé enfouir ton talent dans la terre. Le voici. Tu as ce qui t'appartient.' Son maître lui réplique: 'Serviteur mauvais et paresseux, tu savais que je moissonne là où je n'ai pas semé, que je ramasse le grain là où je ne l'ai pas répandu. Alors il fallait placer mon argent à la banque; et, à mon retour, je l'aurais retrouvé avec les intérêts. Enlevez-lui donc son talent et donnez-le à celui qui en a dix. Car celui qui a, on lui donnera, et il sera dans l'abondance. Mais celui qui n'a rien, on lui enlèvera même ce qu'il a. Quant à ce serviteur bon à rien, jetez-le dehors dans les ténèbres; là il y aura des pleurs et des grincements de dents!