vendredi 18 juillet 2014

PRIERE POUR LE ROI


La prière pour le Roi, chantée tous les dimanches quand il n'y a pas de solennité, revêt en ce jour de Fête nationale, un importance décuplée. Unissons-nous, par cette prière, à tous ceux qui recommandent notre pays au Seigneur!



Prière pour le Roi
Domine, salvum fac regem nostrum Philippum
Et exaudi nos in die qua invocaremus te. 
Oremus
Deus, cui omnis potestas et dignita famulatur, da famulo tuo regi nostro Alberto prosperum suae dignitatis effectum, in qua te semper timeat, tibique jugiter placere contendat. Per Christum Dominum nostrum.
Amen

Seigneur, protégez notre roi Albert
Exaucez-nous en ce jour où nous vous invoquons. 
Prions
Seigneur Dieu, tout pouvoir et toute autorité sont à votre service; accordez à votre serviteur, notre roi Albert, un règne prospère, durant lequel il vous soit toujours soumis et s’efforce constamment de vous plaire. Par le Christ notre Seigneur
Amen
 GIF DRAPEAUX BELGIQUE

FESTIVAL INTERNATIONAL DE L'EGLISE DES MINIMES

4ème semaine

Déjà trois semaines de musique de très belle qualité, d'artistes talentueux et d'ambiances chaleureuses.
Cette semaine, après la Fête Nationale, nous entendrons mardi 22 Amélie Dendal au piano dans des œuvres de Beethoven, Liszt et Debussy.
Le mercredi, jour de l'orgue: Edward De Geest offrira un programme de musique ancienne. Jeudi 24 juillet, Betty Bruylants nous reviendra avec son magnifique clavecin pour nous donner des œuvres de Dandrieu. Enfin, vendredi 25, à la place de l'artiste russe qui n'a pu venir, Danila Mashkin, violon alto et Bert Koch, piano, nous offriront Schubert et Britten.

http://festivaldesminimes.wix.com/festivaldesminimes

Venez-y nombreux. Votre présence est la plus belle récompense pour un artiste................

Crash de l'avion malaysien

Le Pape renouvelle un appel fort pour la paix

LECTURES DU DIMANCHE à 11 heures 30


 

16ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE


Lecture du livre de la Sagesse   Sg 12, 13.16-19
Il n'y a pas de Dieu en dehors de toi, Seigneur, toi qui prends soin de toute chose, et montres ainsi que tes jugements ne sont pas injustes. Ta force est à l'origine de ta justice, et ta domination sur toute chose te rend patient envers toute chose. Il montre sa force, l'homme dont la puissance est discutée, et ceux qui la bravent sciemment, il les réprime. Tandis que toi, Seigneur, qui disposes de la force, tu juges avec indulgence, tu nous gouvernes avec beaucoup de ménagement, car tu n'as qu'à vouloir pour exercer ta puissance. Par ton exemple tu as enseigné à ton peuple que le juste doit être humain, et tu as pénétré tes fils d'une belle espérance : à ceux qui ont péché tu accordes la conversion. 
Lecture de la lettre de saint Paul aux Romains   Rm 8, 26-27
Frères,
l'Esprit Saint vient au secours de notre faiblesse, car nous ne savons pas prier comme il faut. L'Esprit lui-même intervient pour nous par des cris inexprimables.
Et Dieu, qui voit le fond des cœurs, connaît les intentions de l'Esprit : il sait qu'en intervenant pour les fidèles, l'Esprit veut ce que Dieu veut. 

ÉVANGILE DE JÉSUS CHRIST SELON SAINT MATTHIEU   Mt 13, 24-43

Jésus proposa cette parabole à la foule : « Le Royaume des cieux est comparable à un homme qui a semé du bon grain dans son champ. Or, pendant que les gens dormaient, son ennemi survint ; il sema de l'ivraie au milieu du blé et s'en alla. Quand la tige poussa et produisit l'épi, alors l'ivraie apparut aussi. Les serviteurs du maître vinrent lui dire : 'Seigneur, n'est-ce pas du bon grain que tu as semé dans ton champ ? D'où vient donc qu'il y a de l'ivraie ?' Il leur dit : 'C'est un ennemi qui a fait cela.' Les serviteurs lui disent : 'Alors, veux-tu que nous allions l'enlever ?' Il répond : 'Non, de peur qu'en enlevant l'ivraie, vous n'arrachiez le blé en même temps. Laissez-les pousser ensemble jusqu'à la moisson ; et, au temps de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Enlevez d'abord l'ivraie, liez-la en bottes pour la brûler ; quant au blé, rentrez-le dans mon grenier.' » 
Il leur proposa une autre parabole :
« Le Royaume des cieux est comparable à une graine de moutarde qu'un homme a semée dans son champ. C'est la plus petite de toutes les semences, mais, quand elle a poussé, elle dépasse les autres plantes potagères et devient un arbre, si bien que les oiseaux du ciel font leurs nids dans ses branches.»
Il leur dit une autre parabole : « Le Royaume des cieux est comparable à du levain qu'une femme enfouit dans trois grandes mesures de farine, jusqu'à ce que toute la pâte ait levé. »

Tout cela, Jésus le dit à la foule en paraboles, et il ne leur disait rien sans employer de paraboles, accomplissant ainsi la parole du prophète : C'est en paraboles que je parlerai, je proclamerai des choses cachées depuis les origines. Alors, laissant la foule, il vint à la maison. Ses disciples s'approchèrent et lui dirent : « Explique-nous clairement la parabole de l'ivraie dans le champ. »
Il leur répondit : « Celui qui sème le bon grain, c'est le Fils de l'homme ;
le champ, c'est le monde ; le bon grain, ce sont les fils du Royaume ; l'ivraie, ce sont les fils du Mauvais. L'ennemi qui l'a semée, c'est le démon ; la moisson, c'est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges. De même que l'on enlève l'ivraie pour la jeter au feu, ainsi en sera-t-il à la fin du monde. Le Fils de l'homme enverra ses anges, et ils enlèveront de son Royaume tous ceux qui font tomber les autres et ceux qui commettent le mal, et ils les jetteront dans la fournaise : là il y aura des pleurs et des grincements de dents. Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Celui qui a des oreilles, qu'il entende ! »

L U P O U R V O US

Israël: Le Pape demande de continuer à prier avec insistance; Le Pape envoie un message aux catholiques de Gaza; L'église anglicane approuve l'ordination de femmes évêques; Fin d'une longue controverse; Cela n'empêchera pas le dialogue œcuménique;  Les enfants d'immigrés au centre du message du Pape; Jean-Claude Junker met l'Europe sociale au centre de son programme; Ukraine: les évêques catholiques appellent à la paix; Sant'Egidio: l'art de la paix sur la scène internationale et félicitations de l'ONU; Refaire sa vie après 60 ans: une souffrance pour les chrétiens?

Extraits de Cathobel et La Vie.fr

samedi 12 juillet 2014

CE DIMANCHE A 16 HEURES

RAPPEL : Concert VIVALDI à 16 heures à l’église

Les Quatre Saisons et d'autres concertos de Vivaldi
par L’orchestre de chambre « Mind Speller »
Tigran Maytesian, violon et Danila Mashkin, alto.


Entrée : 30 euros

LECTURES DU DIMANCHE A 11 heures 30

15ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE



Du livre d'Isaïe   55, 10-11
Oracle de l'Eternel:
Comme la pluie et la neige descendent des cieux
Et n'y retournent pas
Sans avoir arrosé, fécondé la terre
Et fait germer les plantes,
Sans avoir donné de la semence au semeur
Et du pain à celui qui mange,
Ainsi en est-il de ma parole qui sort de ma bouche:
Elle ne retourne pas à moi sans effet,
Sans avoir exécuté ma volonté
Et accompli avec succès
Ce pourquoi je l'ai envoyée.

De la lettre de saint Paul apôtre aux Romains   8 18-23
J'estime qu'il n'y a pas de commune mesure entre les souffrances du temps présent et la gloire à venir qui sera révélée pour nous. Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. Car la création a été soumise à la vanité- non de son gré, mais à cause de celui qui l'y a soumise - avec une espérance: cette même création sera libérée de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté glorieuse des enfants de Dieu. Or nous savons que, jusqu'à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l'enfantement. Bien plus: nous aussi, qui avons les prémices de l'Esprit, nous aussi nous soupirons en nous-mêmes, en attendant l'adoption, la rédemption de notre corps.

ÉVANGILE DE JÉSUS-CHRIST SELON SAINT MATTHIEU   13, 1-23

Ce jour-là, Jésus sortit de la maison et s'assit au bord de la mer. De si grandes foules s'assemblèrent auprès de lui qu'il monta s'asseoir dans une barque. Toute la foule se tenait sur le rivage.
Il leur parla longuement en paraboles. Il disait:
«Le semeur sortit pour semer. Comme il semait, quelques grains tombèrent le long du chemin; les oiseaux vinrent et les mangèrent. D'autres tombèrent dans les endroits pierreux, où ils n'avaient pas beaucoup de terre: ils levèrent aussitôt parce qu'ils ne trouvèrent pas une terre profonde; mais quand le soleil se leva, ils furent brûlés et séchèrent faute de racines. D'autres tombèrent parmi les épines; les épines montèrent et les étouffèrent. D'autres tombèrent dans la bonne terre: ils donnèrent du fruit, un grain, cent, un autre, soixante, un autre, trente. Que celui qui a des oreilles entende.»
Les disciples s'approchèrent et lui dirent: «Pourquoi leur parles-tu en paraboles? » Jésus leur répondit: «Parce qu'il vous a été donné de connaître les mystères du royaume des cieux, et qu'à eux, cela n'a pas été donné. Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l'abondance, mais à celui qui n'a pas, on ôtera même ce qu'il a.
C'est pourquoi je leur parle en paraboles, parce qu'en voyant ils ne voient pas, et qu'en entendant ils n'entendent ni ne comprennent. Et pour eux s'accomplit cette prophétie d'Isaïe:
Vous entendrez bien, et vous ne comprendrez point.
Vous regarderez bien, et vous ne verrez point.
Car le cœur de ce peuple est devenu insensible;
Ils se sont bouché les oreilles, et ils ont fermé les yeux,
De peur de voir de leurs yeux, d'entendre de leurs oreilles,
De comprendre de leur cœur,
Et de se convertir en sorte que je les guérisse.

Mais heureux sont vos yeux, parce qu'ils voient, et vos oreilles, parce qu'elles entendent. En vérité je vous le dis, beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous regardez, et ne l'ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l'ont pas entendu. Vous donc écoutez ce que signifie la parabole du semeur. Lorsqu'un homme écoute la parole du royaume et ne la comprend pas, le Malin vient et enlève ce qui a été semé dans son cœur: c'est celui qui a reçu la semence le long du chemin. Celui qui a reçu la semence dans les endroits pierreux, c'est celui qui entend la parole et la reçoit aussitôt avec joie, mais il n'a pas de racine en lui-même, il est l'homme d'un moment et, dès que survient une tribulation ou une persécution à cause de la parole, il y trouve une occasion de chute. Celui qui a reçu la semence parmi les épines, c'est celui qui entend la parole mais en qui les soucis du monde et la séduction des richesses étouffent la parole et la rendent infructueuse. Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c'est celui qui entend la parole et la comprend; il porte du fruit et un grain en donne cent, un autre soixante et un autre trente.»